Les open badges, qu’est-ce que c’est ?

Article

La notion d’open badge est souvent ambivalente car elle est généralement simplifiée alors qu’il s’agit avant tout d’une solution technologique. KESAKO ?


La norme Open Badge

Dans le sens commun, les open badges, sont des certificats en ligne qui permettent de reconnaître et de valider des compétences, des réalisations et des connaissances acquises par une personne. Dit comme cela on pourrait donc se dire que le terme open badge est finalement synonyme de micro-certification, mais ce n’est pas le cas. L’open badge est une technologie de sécurisation qui permet d’encoder des informations telles que le titre de la compétence validée, la date à laquelle elle a été acquise, l’organisme qui l’a délivrée et les critères de réussite au sein d’une image numérique.


logo open badges mozilla

L’Open Badge est donc avant tout une norme ou plutôt un standard créé à l’origine par la Fondation Mozilla en collaboration avec un certain nombre de partenaires, notamment la Fondation MacArthur, la Fondation Gates et la Fondation Hewlett. La norme a été développée dans le cadre du projet Open Badges de Mozilla , qui avait pour objectif de créer un système ouvert et portable pour la reconnaissance et la validation des compétences informelles et des réalisations. Depuis son lancement en 2011, la norme Open Badges est devenue un standard ouvert à destination des acteurs de l’éducation et de la formation professionnelle.

Désormais, la norme Open Badge est gérée par IMS Global Learning Consortium, qui a repris le contrôle de la norme en 2017. IMS Global est une organisation à but non lucratif qui travaille à la mise en place de standards ouverts pour l’éducation et l’apprentissage numérique, on connait notamment sa célèbre norme SCORM devenu le format de communication indispensable pour les LMS (Learning Management System). En reprenant le contrôle de la norme Open Badge, IMS Global s’est engagé à continuer à développer et à promouvoir l’utilisation de la norme pour la reconnaissance des compétences informelles et formelles tout au long de la vie, et à travailler avec la communauté pour améliorer et étendre la portée de la norme.

Toutefois, à l’instar de la norme SCORM, utiliser la norme Open Badge s’avère très technique et bien que l’intention de permettre à toutes les organisations de créer, émettre et partager des badges attestant des compétences acquises soit louable, les non techniciens qui essaient de la mettre en œuvre lui tournent très vite le dos de par sa complexité.


La solution des MCS

De la même manière qu’un acteur de la formation se soucie rarement du javascript de ses fichiers SCORM pour faire de la formation à distance car le LMS qu’il utilise l’a fait pour lui, l’usage pertinent de la technologie Open Badge doit être absolument transparente. Dans le cas des micro-credentials, on parle alors de plateforme de MCS (Micro-Credential System). Comme le fait un LMS, les MCS rendent l’usage des open badges ultra simple.

Les MCS délivrent des micro-certificats qui permettent aux apprenants de prouver qu’ils ont acquis des compétences spécifiques, telles que la maîtrise d’un logiciel, la gestion de projet, ou la conception graphique. Les MCS sont de plus en plus populaires car ils offrent aux apprenants une façon souple et abordable de développer leurs compétences et de se former tout au long de leur vie. Ils permettent également aux employeurs de valider les compétences de leurs employés et de mieux identifier les talents potentiels lors du recrutement.

Les MCS deviennent des solutions complémentaires au LMS qui apporte une nouvelle dimension au pilotage des compétences. Elles permettent de gérer les open badges en toute simplicité mais également toutes les autres forment de credentials (Diplôme, certification, attestations, etc.). précise Jérôme Bruet, CEO de Procertif.


Comment créer un open badge ?


comment créer un open badge

Avec un MCS, les 5 étapes pour créer un open badge sont :

1) Vous utilisez l’éditeur de génération graphique pour construire le visuel de votre badge à partir de modèles ou en important vos images
2) Vous rédigez le descriptif des compétences associées à ce badge
3) Vous récupérez ensuite un lien de partage du badge qui réceptionnera les données des bénéficiaires lors de la délivrance (depuis un LMS par exemple)
4) Les bénéficiaires pourront ensuite partager leur badge sur LinkedIn ou Facebook
5) D’un simple clic sur ce badge, il sera possible de vérifier à qui il appartient et par qui il a été délivré. Il devient alors impossible de tricher. Si quelqu’un essaye de produire un faux avec un logiciel de traitement d’image comme Photoshop, cela se verra aussi vite qu’un faux billet à la Banque de France.


En résumé, ne cherchez pas à faire des open badges, vous risquez de vous faire mal au crâne, mais dotez-vous d’un MCS comme Procertif pour bénéficier de la pleine puissance du micro-credential et respecter le standard technologique Open Badge.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Et recevez nos nouveaux articles gratuitement !

Contactez notre équipe pour en savoir plus sur notre solution